Tout ce qu’il faut savoir pour faire germer un noyau d’avocat

Tout ce qu’il faut savoir pour faire germer un noyau d’avocat

L’avocatier peut être aussi bien un arbre fruitier qu’une plante d’intérieur. Originaire du Mexique, sa culture en extérieur n’est uniquement possible qu’avec un climat à hiver doux. Dans le cas contraire, vous pourriez parfaitement mener sa culture en intérieur durant l’hiver. A cet effet, vous devriez disposer d’un jardin d’hiver ou d’une véranda afin de le rentrer.

Ce n’est pas si compliqué que ça de faire germer un avocatier à partir d’un noyau d’avocat. Et c’est également une activité ludique et éducative captivante qui peut être affectionnée par toute la famille. Une excellente manière de comprendre comment fonctionne la nature. Voir une plante grandir sous ses yeux, un peu plus tous les jours, est une expérience valorisante et ahurissante. Comment faire germer votre avocatier efficacement et simplement ? Nous vous donnons toutes les astuces pour une bonne plantation !

Faire germer un noyau d’avocat : comment procéder ?

Avant de penser au futur avocatier, il est essentiel de prendre la situation par son commencement. Il est très facile de faire germer un noyau d’avocat. C’est même à la portée de tout un chacun. Deux méthodes principales s’offrent à vous. Toutes les deux possèdent de brillantes chances de succès.

La germination du noyau dans un verre d’eau

Il s’agit du moyen le plus courant et assurément, le plus divertissant. En effet, vous aurez la chance d’assister à l’évolution de la racine, ainsi que du jeune germe. Tout ce que vous avez à faire est de prendre le noyau d’un avocat, de le laver à l’eau claire et de planter à plat 3 ou 4 cure-dents ou allumettes autour du noyau. Piquez-les sur 5mm à rez du tiers supérieur de la hauteur du noyau. Placez le noyau, pointé vers le haut avec la base plongée dans l’eau, sur un verre plein d’eau.

Ensuite, placez le verre dans un endroit chaud d’à peu près 20°C. Ajoutez un peu d’eau au fur et à mesure que celle-ci s’évapore, car le germe du noyau doit toujours être plongé. Le germe se fond à pic au bout de quelques semaines. Lorsque vous voyez apparaître une racine et une tige, vous pourriez planter le jeune avocatier dans un pot couvert de menu terreau.

Avocat

La germination dans du terreau

Pour cette méthode, vous n’avez qu’à immédiatement placer le noyau bien nettoyé dans du terreau menu et desséché, mais toujours humide. Gardez à l’esprit que le noyau doit être pointé vers le haut et à moitié enterré. Au bout de plusieurs semaines passées au chaud, c’est-à-dire à 20°C, le noyau se gerce et la racine commence à se déployer. Vous verrez apparaître le jeune germe après quelques semaines.

Entretenir un avocatier en pot

Commencez par tailler l’avocatier. Coupez à peu près 7 cm de tige après qu’il a gagné quelques 15 à 18 cm. Coupez le haut de la tige afin de mieux activer sa croissance horizontale. Au fur et à mesure que la plante murit, pensez à couper les petites ramifications pour mieux restreindre et contrebalancer sa poussée.

Tous les 2 ou 3 jours, vous devez l’arroser et vérifier que le sol n’est pas desséché. Pour cela, vous n’aurez qu’à enfoncer un doigt à environ 2,5 cm à dans le sol.

Conseils pratiques

Généralement durant l’hiver, que ce soit en intérieur ou en extérieur, les feuilles de l’avocatier ont tendance à faner, ou même à tomber. Cela peut avoir plusieurs raisons, à savoir :

Le manque d’eau ou le climat trop sec

Le choc thermique

Le tannage des feuilles âgées

L’excès d’eau

Les irritations causées par le vent ou le soleil

L’agression d’araignées rouges

Images : lepotiblog.com ; santeplusmag.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *